Immersion Marrakech Fév.13-ENAM/SAUL


Tayyibi Abdelghani 22.2.13

L’atelier se compose d’étudiants Marocains (ENAM) et Irlandais (Université Limerick). Comment décortiquer des espaces architecturaux et urbains selon deux cultures, soit deux enseignements différents et arriver au final à un résultat commun structuré. L’objectif est la création d’une richesse culturelle chez l’étudiant.

L’atelier Immersion Marrakech a pour objectif la visite de monuments historiques marquants de la ville. Allant de la place Jemma el Fna, aux jardins (Majorelle et Menara) ainsi que les palais (Bahia) et Medersa (medersa Ben Youssef). Cet atelier permet d’avoir une vision global sur les types architecturaux et urbains marquants du patrimoine marrakchi.
De plus s’ajoute une visite au village permettant la découverte du patrimoine rural de la région.
L’un des autres points marquant de l’atelier est la mise en valeur des matériaux locaux.
L’observation du lieu est la première étape de la découverte. Celle ci passe tout d’abord par un regard profond, interrogateur et « mémorisateur » du lieu. Vient ensuite la matérialisation de ce regard par le biais de dessins (croquis, esquisses, coupes). Nait alors une vision aigue et précise de l’espace en question.

Ainsi l’on aboutit à un questionnement sur l’organisation spatiale de chaque lieu partant de la grande échelle à la petite échelle.
L’objectif principal est de tirer des conclusions suite à une analyse minutieuse afin de faire émerger chez l’étudiant un ensemble d’interrogations sur l’organisation spatiale. Il s’agit alors d’ouvrir le débat sur un ensemble d’idées permettant de faire évoluer chaque espace étudié tout en conservant l’esprit du lieu.
 
Texte, Hassani Ilhame / ENA
Photo prise à Tafza le 23.02.13, Tayyibi A. 

 

Haut de page